logo home

Accueil > En régions > Bruxelles > Archives de nos actions > Les droits des femmes à l’honneur dans la Région de Bruxelles > Violences conjugales : du vécu à une démarche citoyenne - Les femmes s’intéressent aux finances (...)

Nous demandons à la Région de Bruxelles-Capitale : de faire de la lutte contre les violences conjugales une priorité, même en temps de crise.

Nous demandons à la Région de Bruxelles-Capitale : de faire de la lutte contre les violences conjugales une priorité, même en temps de crise.

En matière de participation
• Nous demandons :
- un contrôle citoyen des politiques mises en place via la mise en place d’un budget participatif qui associe la société civile et les bénéficiaires des services publics.
- un Conseil régional de l’égalité entre les hommes et les femmes pour assurer le contrôle citoyen sur le budget, et la participation des groupes les plus faibles de notre société.

En matière de budget régional
• Nous demandons :
- d’évaluer des coûts des politiques de lutte contre les violences conjugales afin d’orienter celles-ci vers la plus grande efficience possible.
- d’augmenter l’enveloppe budgétaire destinée aux violences conjugales.
- de permettre une identification claire dans le budget régional des montants alloués à la lutte contre les violences conjugales.
- de réviser les priorités budgétaires en répartissant les recettes existantes selon une approche de genre.
- d’axer le budget sensible au genre sur les résultats, prenant en compte son impact sur les femmes et les hommes, en impliquant les acteurs de terrain dans l’évaluation de ces politiques.
- De former les fonctionnaires à cet outil avec des budgets à la clé !

En matière d’accueil des victimes de violences conjugales dans les services de première ligne
• Nous demandons :
- de former systématiquement - avec une approche féministe - le personnel de la police et des hôpitaux.
- d’offrir davantage de services gratuits assurant l’accompagnement psychologique des victimes et de leur entourage.
- d’ouvrir la ligne téléphonique gratuite 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
- d’associer les acteurs de terrain à l’évaluation de cette ligne.

En matière de logement
• Nous demandons :
- l’application de l’article 23 de la constitution qui garantit le droit pour toutes et tous à un logement décent.
- une augmentation significative de l’offre des logements d’urgence
- l’adoption de l’ordonnance par le Parlement bruxellois sur les mécanismes anti-discriminatoires en cas de régionalisation de la loi sur les baux.