axelle 233 - novembre 2020

Médiation et violences conjugales : le danger invisible

Violences faites aux femmes JusticeViolences conjugales


Par Vanessa D’Hooghe, Vie Féminine (texte) et Diane Delafontaine (illustrations)


Une nouvelle loi, votée en juin 2018, permet à la/au juge d’ordonner une médiation et ordonne aux avocat·es et aux huissier·ères de favoriser les « modes alternatifs de règlement des conflits ». Un système d’assurance « protection juridique », désormais déductible fiscalement, transforme des compagnies d’assurances en défenseuses (intéressées…) de la médiation. Des « Family Justice Centers » veulent faire de nos maisons des « havres de paix »… Plus rapide, moins chère que le système traditionnel, bref : la médiation semble avoir tout bon. Mais peut-elle réellement remplacer la Justice ? Dans les cas de séparation conjugale avec violences, comme en témoigne une femme concernée, la réponse est non. En effet, en établissant une « égalité » entre les parties dans une situation profondément inégale, la médiation perpétue et renforce les violences : injuste Justice.

À découvrir en ligne !

axelle magazine
111, rue de la Poste - 1030 Bruxelles
Tel : 0032 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be
www.axellemag.be


Nous avons besoin de votre soutien