Des alternatives face au sexisme et au capitalisme dans les jouets

Voici quelques conseils (non exhaustifs) pour éviter les pièges du sexisme, du capitalisme...


Le sexisme dans l’univers des jouets sert au maintien du patriarcat [1] C’est-à -dire « un système qui sépare les hommes et les femmes en 2 groupes distincts et les hiérarchise. Les hommes seraient supérieurs aux femmes : à eux les privilèges, la sphère publique (travail à l’extérieur, participation à la vie politique...) ; et aux femmes : la sphère privée et le travail domestique gratuit. »

En offrant à un-e enfant un jouet en fonction de son sexe ou en interdisant à un-e enfant de jouer avec un jeu "qui ne serait pas de son sexe", les adultes enferment les enfants dans des rôles prédestinés et limitent leurs découvertes. Plus globalement, on participe alors à la reproduction des normes... patriarcales.

Notre position n’est pas d’interdire d’offrir tel jouet aux enfants ou tel jouet aux filles ou aux garçons ! Nous voulons interroger ces normes établies, qui sont socialement construites, et dénoncer le sexisme ambiant, banalisé. Ceci, bien entendu, dans la perspective d’un changement de mentalité et pour laisser aux enfants plus de liberté pour se construire en tant qu’adultes.

Notre critique des jouets se situe donc dans une perspective politique, elle ne relève pas d’une morale qui consisterait à culpabiliser les adultes et à déterminer une ligne de conduite unique et incontournable. Notre point de vue s’appuie sur la conviction que la réalité sociale est construite par ceux-celles qui composent la société. En ce sens, la manière dont les adultes éduquent les enfants participe de la reproduction (ou non) des normes. En analysant les mécanismes à l’Å“uvre dans le quotidien, chacun-e peut prendre conscience de la responsabilité qui lui incombe.

Voilà pourquoi, vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive d’alternatives au sexisme mais également au capitalisme. Nous vous invitons à en tester, à la compléter...

> Délaisser les jeux violents ou guerriers et offrir des jouets non-sexistes, des jeux coopératifs, des albums sans clichés sexistes...

> Privilégier les jouets qui laissent la place à l’invention, qui élargissent la dimension du jeu. Le jouet doit être suffisamment neutre et riche. Moins les distinctions de genre et d’âge sont marquées et plus l’enfant est invité-e à mettre en place lui/elle-même une partie du jeu. Plus grande est donc la marge de liberté.

> Aller dans les ludothèques est un des moyens de contrer le consumérisme. Sinon, acheter des jouets de seconde main, les réparer s’ils sont cassés, faire du troc, en fabriquer soi-même...

> Encourager la circulation des jouets entre les sexes, "redistribuer" les jouets intéressants à toutes et tous.

> Lorsque l’enfant l’invite à partager son jeu, l’adulte peut expliquer qu’il existe d’autres scénarios moins normés que la traditionnelle relation entre un "Ken" et une "Barbie"...

> Faire découvrir des jeux artisanaux, traditionnels ou récents, d’autres cultures.

> Dans les coins jouets, ne pas séparer les jouets.

> Dans les temps de jeu des enfants, instaurer des temps où tout le monde joue avec les mêmes types de jeu : l’heure poupées, l’heure contes, l’heure petites voitures, etc.

> Adopter un point de vue plus global et se demander pour chaque jeu ou jouet s’il stimule la créativité et le développement de l’enfant, quelles valeurs il véhicule ?

> Éducation non sexiste : à la lumière de nos expériences, nous pensons que l’éducation non-sexiste ouvre un espace de liberté. Elle peut aussi améliorer les relations non seulement entre femmes et hommes, mais aussi entre les parents et les enfants. Par exemple, les garçons ne sont plus empêchés de manifester leur sensibilité et leur créativité. Ou encore, les attentes des adultes envers les filles ne sont plus limitées à de la politesse ou de la serviabilité.

Plus d’infos dans notre dossier pédagogique « Drôles de jeux ! » disponible via secretariat-national@viefeminine.be



[1et contribue au système capitaliste, notamment en déclinant le même produit en 2 versions : 1 balle rose, 1 balle bleue.

Nous avons besoin de votre soutien