Groupe « Lutte contre le racisme fait aux femmes voilées »

Au mois de mai 2012- date à laquelle j’ai...


Au mois de mai 2012- date à laquelle j’ai décidé par conviction personnelle de mettre le voile- toute ma vie a basculé. A l’époque j’étais euphorique et fière de l’aboutissement de mon cheminement spirituel et je me sentais flotter dans les airs, transcendant toute cette plate réalité.
Mais le premier coup n’a pas tardé à arriver. Après quelques mois, j’ai été licenciée. Ça été comme une gifle qu’on reçoit sans savoir pourquoi et par quelqu’un envers qui on a était loyale et dévouée pendant des années.
A partir de là, ma "nouvelle vie" de femme voilée a commencé....
Après quelques années d’errance pendant lesquelles j’ai eu mon lot d’injustices, de discriminations et de préjugés contre lesquelles je me révoltais sans pouvoir réagir- je me retrouve aujourd’hui dans le groupe "Lutte contre le racisme fait aux femmes".
Ce groupe a été lancé par Vie féminine pendant le 1er confinement. Très intéressée, j’y ai participé dès la 1re rencontre. Nous avons été 2 animatrices et 3 participantes à échanger nos expériences, nos avis et nos perspectives. Cette rencontre très riche et interpellante notamment parce que l’une des participantes était aussi une femme voilée, n’a fait que renforcer mon désir de contribuer plus activement à défendre les droits des femmes en général et des femmes voilées en particulier.
Depuis, le groupe s’est agrandit et, à la dernière rencontre, nous avons recueilli le témoignage émouvant d’une nouvelle participante qui porte également le voile.
De là m’est venue l’idée de proposer la création d’un groupe de Lutte contre le racisme fait aux femmes voilées. L’accord de cette proposition a confirmé mon sentiment d’être réellement entendue dans ma souffrance et ma détresse et de réaliser que des personnes qui reconnaissent sincèrement cette discrimination. De plus en faisant partie d’une structure existante et que je pouvais dorénavant dépasser l’étape d’essayer de convaincre des gens qui "noient le poisson".
Tout ce que je vis actuellement avec Vie Féminine et particulièrement avec ce groupe contre le racisme est en train de m’aider considérablement à me réconcilier avec la société, à me reconstruire et à envisager un avenir meilleur.
Alors à travers la création du groupe "Lutte contre le racisme fait aux femmes voilées", j’aimerais offrir cette même occasion, ce même espoir, à toutes les femmes qui ont choisi de mettre le voile.
Comme première action, je lance donc cet appel sur le groupe "Carolo sisters" :
"Vous êtes une femme, vous avez vécu des injustices ou des violences liées au port du voile, vous y avez été témoin, ou la lutte contre cette discrimination vous interpelle alors CET APPEL EST POUR VOUS !!!!!
Le mouvement "Vie Féminine" organise, dans le cadre de la lutte contre le racisme, une rencontre privée entre femmes par vidéoconférence pour échanger, discuter et partager vos expériences sur le racisme fait aux femmes voilées.
Votre participation est la bienvenue ! Si vous êtes intéressée, contactez-nous et proposez-nous une date et heure selon vos disponibilités."
IBTISSEM.
Étant stagiaire Assistante sociale au sein du mouvement "Vie Féminine", j’ai l’honneur de faire partie de ce fabuleux projet de « lutte contre le racisme fait aux femmes voilées ».
Le but de ce groupe sera, dans un premier temps, d’être un lieu d’échange pour les femmes voilées afin qu’elles se sentent soutenues, entendues et accompagnées. Ce premier pas les aidera à sortir de l’isolement. En effet, discuter de leurs vécus, leur permettra de se sentir plus comprises, plus fortes et de pouvoir dénoncer toute injustice liée au port du voile.
Dans une société égalitaire, toute forme de discrimination doit être abolie et dans ce sens, la dénonciation de la discrimination des femmes voilées représente un pas en avant vers l’instauration d’une meilleure paix sociale. Nous avons pu remarquer que les groupes de soutien pour femmes voilées en Belgique sont très rares alors que les actes de discrimination et de marginalisation se multiplient. Il nous semble donc très important de créer ce groupe et d’en faire un point de repère pour que toutes les femmes voilées y déposent leurs témoignages, leurs craintes et leurs perspectives d’avenir.
En tant que stagiaire Assistante sociale, j’attends avec impatience d’apporter ma contribution à ce groupe, d’abord en accompagnant les femmes voilées dans leurs vécus et leurs souffrances, de leur permettre de se protéger et de se défendre contre la discrimination et enfin de se réconcilier avec la société.
Le but primordial étant de réussir à instaurer un meilleur vivre ensemble, je pense qu’à travers ce groupe nous essaierons de dénoncer cette discrimination pour rendre aux femmes voilées leurs droits élémentaires et constitutionnels en tant que citoyennes belges comme toutes les autres et de leur permettre d’exercer réellement leur rôle d’actrices sociales. Nawel.


Nous avons besoin de votre soutien