logo home

Accueil > Campagnes > Archives > 2013 - La santé, ça ne doit pas se mériter. C’est un droit ! > News ! > Vers une amélioration de l’ accès à l’ AMU ?

Le KCE propose de réformer l’ accès aux soins de santé aux personnes en séjour irrégulier.

Démarches administratives complexes, manque d’ informations, procédures différentes d’ un CPAS à l’autre,... Les freins au bénéfice de l’ Aide Médicale Urgente sont encore nombreux. Afin de garantir l’ accès aux soins de santé aux personnes en séjour irrégulier, le KCE propose de réformer le système.

En cette fin d’ année, le KCE, le centre fédéral d’expertise des soins de santé [1], propose une réforme de l’ accès aux soins de santé pour les personnes en séjour irrégulier.
Et pour cause, lors de son analyse du terrain, le KCE a constaté les multiples points faibles de ce système : procédures complexes et appliquées de façon variable d’un CPAS à l’autre, manque d’ informations quant aux soins couverts et aux procédures à suivre et ce, aussi bien dans le chez des potentiels bénéficiaires que chez les prestataires de soins.
Des constats que Vie Féminine faisait déjà il y a deux ans dans le cadre de sa campagne "La santé, ça ne doit pas se mériter. C’est un droit !". Nous avions d’ailleurs interpellé à ce sujet Maggie De Block, secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, à l’Intégration sociale.
Concrètement, la réforme proposée par le KCE vise, d’une part, à simplifier et harmoniser les procédures administratives et d’ autre part, à rationaliser l’ organisation et le suivi des pratiques de soins tout en en surveillant les coûts pour les autorités publiques.
Nous tiendrons à l’Å“il cette réforme et espérons qu’elle mettra enfin un terme aux situations de non-droit !

- Lire le communiqué du KCE

notes :

[1le KCE a pour objet de conseiller « les pouvoirs publics lorsqu’ils doivent prendre des décisions ayant trait aux soins de santé et à l’assurance-maladie », https://kce.fgov.be/fr