logo home

Accueil > Nationale > Archives de nos dossiers > Semaines d’études > Semaine d’étude 2007 > Des conditions concrètes pour donner un nouvel élan à l’égalité

§ Trouver une base commune sur laquelle coaliser les femmes dans leur diversité ( femmes des villes, des campagnes, jeunes, plus âgées, illettrées, universitaires, aisées, des milieux populaires, travailleuses, mères au foyer...) : générer une solidarité entre femmes de différents milieux

§ S’organiser et définir des revendications et stratégies – être clair et expliquer le « pourquoi et comment » des démarches

§ Faire des propositions de changement (travailler notamment sur la législation car les lois sont un signe fort mais elles doivent être appliquées et les mentalités doivent suivre)

§ Toucher un maximum de femmes (accessibilité et diversité des outils pour la communication et l’information)

§ Faire un travail de proximité avec les femmes : porte à porte, contacts directs...

§ Utiliser un langage simple et clair : vocabulaire utilisé pour les supports, identification de points prioritaires à mettre en avant...

§ Adapter les moyens et son fonctionnement aux réalités locales (ne pas calquer des modèles sans questionner leur adéquation)

§ Partir de petits groupes pour ensuite élargir l’action

§ Former ses relais : formation des bénévoles (formation féministe + juridique + communication), partage des expériences bonnes ou mauvaises...

§ Penser à la communication interne (informer régulièrement sur la situation) et créer du lien : réunions, internet, journaux et magazines propres...

§ Se garantir une indépendance politique

§ Se garantir une indépendance financière

§ Se préparer à un travail de long terme (avoir la peau dure) et dénoncer perpétuellement ; être attentives au suivi

§ Tirer profit d’un contexte politique et/ou social favorable ; faire passer ses objectifs au sein d’autres luttes (progressistes)

§ S’appuyer sur un événement, sur l’actualité locale (ex : accident symbolisant les violences conjugales) et internationale (ex : conférence de ONU)

§ Visibiliser le combat : utiliser les médias, trouver des « ambassadrices/deurs » en des personnes connues...

§ Relayer des réalités de vie, des témoignages, des données (ex : statistiques) : rendre visible la situation qui pose problème à° informer et former

§ Mener des actions directes et les médiatiser

§ Concientiser pour générer un engagement citoyen et bénévole, pour faire se sentir partie prenante de la cause défendue : faire signer une pétition, inviter à rejoindre une action...

§ Etre sur la place publique : organiser des manifestations, campagnes, événements, conférences...

§ Faire appel à la créativité : slogans à contre courant, images fortes...

Faire alliance :

§ Mettre en réseau des mouvements féministes

§ Trouver des alliés au sein d’autres associations, d’autres mouvements (mobiliser la sovciété civile), ainsi que des individus dans d’autres cercles et domaines (ex : universitaires, religieux...)

§ Faire un travail de lobbying auprès des syndicats et des politiques (et notamment des femmes politiques) afin de mettre les revendications à l’ordre du jour politique

§ Mobiliser les hommes

§ Faire jouer la solidarité internationale : obtenir des soutiens étranger