logo home

Lundi 2 juillet

Mais qui a peur des femmes ?
Comment décoder les retours de manivelle envers les femmes et leurs tentatives ou réussites d’émancipation, d’autonomie et de participation aux différentes sphères de la vie ?

09.00 Accueil
10.00 Introduction
10.45 Exposé et débat
Cécile DAUMAS, journaliste à Libération et auteure du livre "Qui a peur du deuxième sexe ?"

12.30 Repas

14.00 Ateliers : "Des signes qui (ne) trompent (pas)"
Décoder les discours et les mesures qui sont autant de "signes" de retours de manivelle face aux avancées des femmes en termes d’émancipation et d’égalité
16.30 Place à la détente : des ateliers pour s’aérer l’esprit
18.00 Fin des travaux
20.30 Soirée cinéma

Mardi 3 juillet

Quelles politiques pour l’égalité ?
Quelles politiques développer en matière d’emploi, d’accueil de la petite enfance, etc., pour plus d’autonomie pour les femmes et plus d’égalité ?

09.30 Introduction
10.00 Exposé et débat
Françoise MILEWSKI, économiste, Observatoire français des conjonctures
économiques - Paris

12.30 Repas

14.00 Ateliers
Analyser et décoder les politiques sociales, identifier des pistes
pour des modèles égalitaires
16.30 Ateliers ludiques - Petites stratégies du quotidien pour l’égalité
18.00 Fin des travaux
20.30 Soirée spectacle

Mercredi 4 juillet

L’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain

_ « (...) une société sans domination masculine ni structure patriarcale, sans violence quotidienne, sans guerre, sans exploitation des autres peuples, sans destruction de la nature. Une société dans laquelle chacun-e choisira sa vie, sera économiquement indépendant-e, une société de justice sociale pour tous et de solidarité avec les plus faibles, une société où femmes et hommes participeront à égalité aux décisions dans tous les domaines. Je rêve ? Oui ! et je dis avec Victor Hugo : " L’Utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain ". » (Le féminisme : comprendre, agir, changer – Florence Montreynaud, Semaine d’étude VF le 6 juillet 2005)

C’est en tant que féministe que Florence Montreynaud nous rappelait à juste titre en 2005 qu’être féministe, c’est tout sauf baisser les bras ! C’est réver d’un monde meilleur.
Il ne faut pas croire que les femmes assistent passivement à ce retour de manivelle et à toutes les remises en cause dont elles font l’objet. Organisées collectivement, elles résistent et font bouger les choses. Elles exigent des changements radicaux pour un monde réellement égalitaire. Elles dénoncent mais adoptent aussi des stratégies pour influer sur les Etats afin qu’ils mettent en place des politiques d’égalité entre les sexes s’appuyant sur des programmes concrets.
Ici et dans d’autres pays, les féministes interpellent les politiques, tissent des réseaux pour influer sur le gouvernement local, organisent des campagnes qui dépassent leurs frontières pour se donner plus de chances de modifier les comportements internes... La mobilisation des femmes et la solidarité internationale représentent une chance pour changer le monde et les rapports entre hommes et femmes.

9h30 Table-ronde/débat - Quelles conditions concrètes pour donner un nouvel élan à l’égalité ?
En Espagne, en Iran, au Maroc et en Turquie, des mouvements ouvrent de nouvelles perspectives pour l’égalité.
Après un mot d’introduction, la matinée débutera par une table-ronde où nous découvrirons des combats féministes menés dans ces 4 pays. Ensuite, nous tâcherons d’identifier ensemble, en nous arrêtant sur ces présentations (en sous-groupe) et en échangeant avec les intervenantes, des conditions permettant de faire avancer et de concrétiser un projet égalitaire femmes-hommes.

Un million de signatures pour changer les lois discriminatoires, Fery MALEK-MADANI, Art Cantara asbl, pour l’Iran.

La réforme de la moudawana, Assia MORABET, association Assaida AL HORRA pour la citoyenneté et l’égalité des chances, Maroc.

Une loi contre les violences conjugales, Sonia RUIZ GARCIA, responsable du plan d’égalité et de formation en perspective de genre au gouvernement de la province
de Barcelone, Espagne

Mobilisations féministes, Handan OZ, Amazone, pour la Turquie (sous réserves)

11h00 Atelier et débat - Les conditions concrètes pour donner un nouvel élan à l’égalité

14.00 Interpellation politique - Mais qu’est-ce qu’elles veulent encore ?

Malgré ce que certain-e-s veulent nous faire croire, l’égalité n’est pas encore au rendez-vous. Dans la foulée des élections du 10 juin, Vie Féminine a élaboré un mémorandum à l’attention du futur gouvernement fédéral. Des représentant-e-s des partis démocratiques sont invité-e-s à se positionner sur ces revendications.

16h00 Fin de la semaine d’étude