logo home

Accueil > Positions > Presse > Communiqués de presse > 2013 > Non à l’austérité ! Non au détricotage des droits des femmes ! Oui à la solidarité (...)

Communiqué de presse - 14 mars 2013


Photo : « Nous avons le droit de construire des solidarités entre nous » - action dans l’espace public à l’occasion du lancement de la Caravelle des Droits des Femmes le 08 mars 2013 à Liège - © 2013 Novella De Giorgi

Le 8 mars dernier, Vie Féminine lançait la Caravelle des Droits des Femmes dans le but d’informer et mobiliser les femmes sur leurs droits. Aujourd’hui, en Belgique, les femmes ont théoriquement les mêmes droits que les hommes. L’égalité des droits est garantie par des textes nationaux et internationaux et pourtant, au quotidien, les femmes continuent d’évoquer leurs droits par la négative : les droits qu’elles n’ont toujours pas, ceux qu’elles peuvent difficilement faire valoir, ceux qu’on leur refuse... qu’il s’agisse de l’emploi, des violences, du logement, de la santé, du divorce, des pensions alimentaires, de la mobilité ou du handicap, de nombreux obstacles empêchent les femmes d’accéder aux droits les plus fondamentaux.

Cette situation est encore aggravée par les mesures d’austérité qui frappent de plein fouet les femmes et remettent en cause certains droits durement conquis : la dégressivité des allocations de chômage, le durcissement des conditions d’accès aux prépensions ou chômage avec complément d’entreprise, la réforme des pensions, les restrictions sur le crédit-temps sont autant de mesures qui continuent à discriminer les femmes et à mettre à mal leur autonomie financière. Par ailleurs, le changement dans les modalités du calcul de l’index, le gel des salaires, la flexibilisation de l’emploi justifiée par la conciliation entre la vie privée et professionnelle constituent des attaques supplémentaires contre les droits économiques des femmes.

Cette politique d’austérité imposée par l’Europe à tous les états membres provoque chez de très nombreuses femmes l’exclusion, la précarité, la pauvreté et la débrouille pour faire face aux besoins les plus élémentaires. Il est urgent que les femmes de tous les états membres se solidarisent entre elles pour contrer cette politique d’austérité !

En cette journée d’action et de mobilisation, Vie Féminine réaffirme son opposition totale aux mesures d’austérité du gouvernement et rappelle ses revendications :
- La création d’emplois de qualité qui donnent accès à des revenus permettant une autonomie financière à long terme ainsi qu’à des droits personnels complets en sécurité sociale. Ces emplois doivent aussi permettre un équilibre entre les différents temps de la vie ;
- Le développement massif de places d’accueil de qualité pour l’enfance ainsi que des solutions adaptées pour la prise en charge des personnes handicapées ;
- La suppression du statut de cohabitant et l’individualisation des droits en sécurité sociale : nous refusons que la situation familiale constitue un motif pour diminuer les prestations auxquelles les femmes ont droit ;
- L’application urgente, à toutes les mesures socioéconomiques, de la loi du 12 janvier 2007 sur le gendermainstreaming permettant de mesurer l’impact différencié des décisions gouvernementales sur les femmes et les hommes ;
- Un audit permettant d’estimer la contribution financière des femmes à cette crise et de mettre en évidence l’ensemble des injustices financières existant entre les hommes et les femmes au point de vue fiscal, social, professionnel... ;
- La non ratification par la Belgique du Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) qui condamne toute évolution des politiques sociales et constitue une grave atteinte à l’autonomie d’un État ;
- Un réel soutien aux organisations d’éducation permanente, qui doit se traduire par une reconnaissance pleine et entière de leur travail ainsi que par des financements corrects et structurels.

Dans le contexte actuel de crise économique, de cassure entre le politique et les citoyen-ne-s et d’absence d’un réel projet de société solidaire, égalitaire et juste, Vie Féminine reste plus que jamais mobilisée sur les droits des femmes !

Contacts :

Hafida Bachir
Présidente de Vie Féminine
presidente-nationale@viefeminine.be
02/ 227.13.01 - 0487/27.67.37

Gaëlle David
Chargée de communication
communication@viefeminine.be
02/227.13.28

Vie Féminine - Mouvement féministe d’éducation permanente
111, Rue de la Poste - 1030 Bruxelles
02/227 13 00