logo home

Autres articles dans cette rubrique

recherche

Accueil > Positions > Analyses > 2012 > Elles ne sont plus des parias

Par Sabine Panet

Par Par Sabine Panet

Elles sont les plus désespérées d’entre les pauvres. Elles ont survécu à un accouchement dévastateur au prix d’une honte impossible à cacher : la fistule. Elles ne peuvent pas retenir leur urine ou parfois leurs selles. Rejetées, elles n’ont plus d’avenir. Un chirurgien, à Dakar, les retrouve et les opère. Pour certaines femmes, la fin du calvaire est proche.

axelle magazine
111, rue de la poste - 1030 Bruxelles
Tel : 0032 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be