logo home

5 témoignages de jeunes femmes à propos du Grand Rassemblement de Jeunes Femmes et Jeunes Féministes du 21 avril 2012

5 témoignages de jeunes femmes à propos du Grand Rassemblement de Jeunes Femmes et Jeunes Féministes du 21 avril 2012 :
Témoignages parus en partie dans le Axelle 147 de mars 2012

1 ° Amandine (Bruxelles)
Qu’est-ce qui te plaît dans ce projet ? Qu’est-ce que tu trouves intéressant dans ce projet ?
A l’époque actuelle, le féminisme a perdu en popularité alors que nous sommes encore loin d’une réelle égalité entre femmes et hommes. En outre, on entend souvent dire que les jeunes sont apathiques et apolitiques. Ce projet est donc intéressant pour deux raisons selon moi. D’une part, c’est l’occasion de remettre le féminisme au goût du jour en exprimant ce qui nous révolte en tant que jeunes femmes dans notre société patriarcale. D’autre part, c’est une manière de prouver que la jeunesse peut être engagée et en mouvement. En bref, c’est rassembler des énergies pour (re)trouver l’envie et la force de construire un avenir plus juste et solidaire !
Qu’as-tu envie de dire aux jeunes femmes pour qu’elles viennent le 21 avril ?
Venez le 21 avril les filles, car en plus d’être intéressant et constructif, je suis sûre que ce rassemblement sera fun ! Ce sera l’occasion de rencontrer d’autres jeunes femmes et de partager des points de vue autour d’un combat commun : l’égalité !

2 ° Meryl (Namur)
Qu’est-ce qui te plaît dans ce projet ? Qu’est-ce que tu trouves intéressant dans ce projet ?
Ce que je trouve intéressant c’est l’idée du rassemblement en lui-même. Je pense que ça fait toujours du bien de rencontrer des personnes qui luttent pour les mêmes choses que nous. Ce sera l’occasion de rencontrer d’autres jeunes femmes qui font partie de projets de Vie Féminine dans d’autres régions, ou tout simplement des jeunes intéressées par un changement de société plus égalitaire. Je pense que c’est important de ne pas se sentir seule, isolée, et de partager ses expériences, ses coups de gueules, ses réflexions. Se sentir portée et soutenue par un groupe est également important.
Qu’as-tu envie de dire aux jeunes femmes pour qu’elles viennent le 21 avril ?
Que si elles se posent des questions sur la façon dont la société considère les femmes à l’heure actuelle, si certaines choses les révoltent, si elles veulent en savoir plus sur ce qu’est le féminisme réellement et sur les différentes possibilité de résister et lutter, le grand rassemblement est fait pour elles ! C’est un lieu pour s’exprimer librement, apprendre, découvrir, se sentir portée, tout en faisant la fête !

3 ° Sandy (Liège, Collectif Elles bougent)
Qu’est-ce qui te plaît dans ce projet ? Qu’est-ce que tu trouves intéressant dans un tel projet ?
La philosophie de l’action en premier lieu : répondre aux demandes des jeunes femmes de tout horizon, avec moult axes de réflexion et actions, avec des intervenantes, de l’expression créative, des échanges constructif, dans une attitude positive et dynamique, qui enfonce tous les stéréotypes qu’on véhicule encore très fort sur les féministes.
Ensuite, c’est le fait que ce genre d’action existe finalement peu. J’ai envie d’en voir davantage, de voir se multiplier les initiatives positives pour un monde plus égalitaire. Alors donner de mon temps et de mon énergie pour réaliser celle-ci me paraît un excellent moyen d’en voir d’autres éclore.
Qu’as-tu envie de dire aux jeunes femmes pour qu’elles viennent le 21 avril ?
Je pense qu’on a toutes à prendre et à donner avec ce Grand Rassemblement. Le canevas de la journée est vraiment intéressant, les ateliers seront de qualités, et nous aurons l’occasion de parcourir des thématiques qui nous parlent, ou au contraire d’aller à la rencontre d’autres qui nous sont inconnues, d’agir, de réfléchir, de discuter, de passer du bon temps...
Je suis consciente de certaines choses que je juge anormale autour de moi, en tant que femme, en tant que jeune, et en tant que membre de la société à part entière, comment y répondre ? Qu’y faire ? Comment réagir ? Ai-je le pouvoir de changer les choses ? Oui. Venez le vivre avec nous !
On a toutes à gagner à vivre ce Grand Rassemblement. J’ai sincèrement hâte d’y être.
Qu’est-ce qui te donne envie de t’impliquer dans ce projet ? Quel sens cela a pour toi ?
À mes yeux le féminisme a un besoin vital d’une image massivement jeune, motivée et positive. A la fois pour être plus représentées, pour être plus écoutées, et surtout, mieux entendues.
Une action comme le Grand Rassemblement Jeunes Femmes 2012 répond exactement à ce que j’attends du féminisme. Apprendre de nouvelles choses, me poser des questions et y trouver des réponses et/ou des pistes de réflexion, créer une solidarité féminine, et une prise de conscience sur des sujets essentiels.
L’accueil de l’équipe chez Vie Féminine, l’impression revigorante d’apporter mes compétences à ce projet, le dynamisme des animatrices jeunes femmes, le fait que l’action se construise à partir de constat du quotidien et de consultation auprès de dizaines de jeunes femmes rend tout cela encore plus palpable. C’est des dizaines de femmes, féministes, ou pas, qui en donnant leur avis ont donné la direction du Grand Rassemblement.

4 ° Antonella (La Louvière)
Qu’est-ce que tu trouves intéressant dans un tel projet ?
Un Grand rassemblement de Filles ! C’est incroyable ! C’est une manière aussi de manifester, de revendiquer, de dire quelque chose, et on sait bien qu’on a plein plein de choses à dire !!!
Qu’as-tu envie de dire aux jeunes femmes pour qu’elles viennent le 21 avril ?
Elles ne doivent penser à rien : le transport, la bouffe, la boisson, le logement si besoin, tout est organisé. C’est une grande fête ! On compte sur elles pour l’ambiance, et on sait bien qu’en matière d’ambiance, on n’a rien à envier aux hommes.

5 ° Anne-Sophie (Liège, Collectif Elles bougent)
Qu’est-ce que tu trouves intéressant dans un tel projet ?
Tout d’abord, j’aimerais préciser que je n’ai pas attendu qu’un grand rassemblement de jeunes femmes et jeunes féministes se prépare pour m’impliquer dans ce type de projets. J’ai toujours aimé participer et préparer des événements comme celui-ci. En effet, je fais moi-même partie du collectif Elles Bougent, collectif liégeois de jeunes femmes de Vie Féminine. Dans ce cadre, je réalise avec d’autres jeunes femmes des actions par rapport à des sujets qui nous interpellent, tels que le sexisme et le capitalisme. Et par exemple, nous ne sommes pas d’accord que l’image des femmes soit récupérée par les publicitaires à des fins commerciales. Nous ne sommes pas d’accord que les politiques prennent des décisions sociales qui causent des répercussions négatives chez les femmes et surtout chez les jeunes (comme par exemple, certaines mesures prises pour les allocations de chômage, le logement, etc.). Nous décidons alors avec le collectif d’agir, de s’impliquer, de se bouger, de réagir, de ne pas rester « abattues » par ce type de réformes mais plutôt de réfléchir et d’agir pour améliorer nos situations à différents niveaux (économique, social, épanouissement personnel, bien-être, etc.).
C’est ainsi qu’en septembre 2011, j’ai fait la connaissance de Laëtitia, l’animatrice ‘jeunes femmes’ à Liège (pour Vie Féminine) et de Véronique. Le groupe était à son début et nous nous sommes rencontrées autour d’un sujet qui m’interpellait déjà mais que je ne pouvais encore, à l’époque nommer : le féminisme. Au fur et à mesure de mon évolution avec le groupe, je me suis rendue compte que d’autres pouvaient vivre les mêmes réalités que moi, pouvaient rencontrer les mêmes difficultés que moi, et ensemble nous avançons pour re-créer notre réalité Jeunes Femmes et nos féminismes de demain (Ben, oui ! Parce que dans tout ça, je me suis rendue compte que nous pouvions parler de Féminismes au pluriel !).
Qu’est-ce qui te donne envie de t’impliquer dans ce projet ? Quel sens cela a pour toi ?
Alors dans ce même ordre d’idées, m’impliquer dans la préparation de ce Grand Rassemblement est une suite logique dans ma vie. Il donne un sens de plus à mes actions et implications diverses. C’est important et intéressant, je trouve, de participer, ne fût-ce qu’un petit peu et à des degrés divers à cet événement, pour la première fois organisé en Belgique. Et qui, je l’espère, donnera suite à d’autres événements ou partenariats entre jeunes femmes de tous horizons !
Qu’as-tu envie de dire aux jeunes femmes pour qu’elles viennent le 21 avril ?
Alors je ne peux que vous inciter et inviter à venir nous rejoindre afin de discuter de ces sujets toutes ensemble ! Au plaisir de se rencontrer lors du Grand Rassemblement de ce 21 avril 2012 !!!