logo home

Autres articles dans cette rubrique

recherche

Accueil > Positions > Analyses > 2010 > En Chine, des femmes se font entendre

Par Marisa Ameli et Marta Marsili

Par Marisa Ameli et Marta Marsili

En 1949 naissait la République populaire de Chine. Promue par Mao Zedong, la nouvelle Constitution mettait l’accent sur l’égalité entre les hommes et les femmes : "Ce qu’un homme peut faire, une femme le peut aussi". Finis les pieds bandés et les concubines, "l’autre moitié du ciel" bénéficiait théoriquement d’un statut d’égalité.
La réalité ne fut pas si idyllique car les mentalités changent difficilement...

Depuis les années 80, d’importantes transformations économiques, sociales et culturelles ne cessent de secouer la Chine. Le "socialisme de marché" à la chinoise – un libéralisme sauvage, en réalité – engendre chaque jour des nouveaux conflits qui ont un impact direct sur l’existence des femmes et menacent des droits qu’elles croyaient acquis. Face à cette situation, certaines se racontent, s’émancipent, s’organisent. Ce sont des cinéastes, des activistes, des écrivaines, des chercheuses, des travailleuses... Progressivement, un féminisme "made in China" se développe et s’attaque aux discriminations comme le trafic de femmes, les violences domestiques ou encore les inégalités au travail.

Pour commander ce numéro du magazine axelle, contactez la rédaction :

axelle magazine
111, rue de la Poste - 1030 Bruxelles
Tel : 00 32 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be