Agenda

mai 2019 :

avril 2019 | juin 2019

Aucun événement planifié.

Les activités dans votre région

Témoignages sur l’autonomie économique

Orientation stéréotypée, discriminations à l’embauche, inadaptation du marché de l’emploi par rapport aux responsabilités familiales... autant d’obstacles qui se dressent devant les femmes qui veulent accéder à une profession de leur choix !

 

« Je voulais faire la maçonnerie, mais ils m’ont refusé à l’école. Ils ont dit qu’il n’y avait pas de cabine pour que je me change sur les chantiers. Ils m’ont dit de faire puéricultrice, ou esthéticienne »

« Il n’y a pas de place dans les garderies. Quand les enfants sont malades, ce n’est pas le père qui perd des jours de congé, mais la mère »

« À 63 ans, je n’ai jamais travaillé, je devais rester à la maison pour mon mari. Mais il m’a quittée et je n’ai pas de pension alimentaire. Pour le moment j’ai le chômage et une fois le loyer, les charges, les taxes payées, il ne me reste presque plus rien pour vivre »

« Ici, les femmes sont très précarisées. C’est vrai que nous les hommes, on est aussi touchés par la crise, mais je vois bien que c’est pire pour les femmes »

« Je suis pensionnée. Il faut sensibiliser les femmes à leur pension. Il faut faire bouger les choses : 1200€ après une carrière complète à temps plein ! Que dire pour celles qui n’ont pas travaillé toute leur vie ou à mi-temps... »

« J’ai travaillé 47 ans, j’ai une pension de rien du tout. Mon mari est décédé et je n’ai pas droit à une pension de veuve, je suis à un plafond. Toute ma vie, je me suis cognée à des plafonds... »

2019 © Vie Féminine | caravelledesdroits@viefeminine.be | tél : 02 227 13 00 | Espace privé